Feu de tout bois
scénographie

Antoine Defoort - L'amicale de Production
Création : Théâtre le Phenix, Valenciennes, France, Mars 2021

Deux amis se retrouvent dans la forêt.

Michel, assis sur une souche, écoute son vieil ami Taylor lui faire le récit de tout ce qui lui est arrivé ces deux dernières années (ah oui parce que Michel a tout raté, il était parti faire de la deep-mindfulness dans une sorte d'ashram du futur, à Fontainebleau) (ah oui parce que ça se passe dans le futur au fait)

Le récit des mésaventures de Taylor se fera par le truchement d'un petit appareil du futur bien pratique qui permet de projeter ses souvenirs devant soi, sous forme d'hologramme par exemple, un peu comme dans star wars (pour celles et ceux qui connaissent) mais en mieux. Ça s'appelle un mnémoprojecteur.

Il faut dire aussi qu'il en est arrivé de bonnes, à Taylor, pendant ces deux ans : le parti politique qu'il a fondé avec quelques ami·es, et qui n'était au départ qu'une galéjade poétique à moitié sérieuse (ça s'appelait "la plateforme contexte et modalité"), a rapidement rencontré un écho saisissant, suivi d'une fulgurante popularité, qui les a propulsé aux portes du pouvoir.

Les souvenirs de Taylor sont un peu altérés, comme de bien entendu, par exemple, il se peut que les protagonistes aient des oreilles de chat ou bien qu'ils soient un peu flous. Bon sang mais que va-t-il alors se passer ?
Vont-elles se faire escarbouiller par le rouleau compresseur médiatique et la mauvaise foi de leurs adversaires ? Vont-ils parvenir à rester fidèles à leurs idéaux ? Vont-elles découvrir des ressources aussi mystérieuses que super-puissantes en allant se promener dans la forêt ? Vont-ils fonder une nouvelle école de magie assez révolutionnaire ? Vont-elles parvenir à défaire l'ignoble Erwan Dubreucq, qui décidément est vraiment pas sympa du tout ?

© Matthieu Edet

© Matthieu Edet

© Matthieu Edet

© Matthieu Edet

© Matthieu Edet

© Matthieu Edet

© Matthieu Edet

© Matthieu Edet

© Matthieu Edet