Habit(u)ation
Scénographie et accessoires

Ecrit et mis en scène par Anne-Cecile Vandalem
création Théâtre de Namur Novembre 2010

Lauréat du prix de la critique 2011 "meilleur spectacle" et "meilleure création artistique et technique"

Si l’on plonge un batracien dans l’eau bouillante, il s’en échappe aussitôt. Par contre, s’il est immergé dans de l’eau progressivement portée à ébullition, il s’engourdit et se laisse mourir. En psychologie, cette allégorie de la grenouille est utilisée pour illustrer le phénomène d’ « habituation ». Le syndrome de la famille dysfonctionnelle qu’Anne-Cécile Vandalem porte à la scène. Le père découpe et emballe du saumon, dans l’attente chimérique d’un voyage au siège norvégien de son entreprise. La mère travaille pour une société d’assurances, tandis que la tante est chauffeur de bus sur une ligne désespérément circulaire. Avec HABIT(U)ATION, c’est l’immobilité totale que Vandalem nous donne à voir : ses personnages sont morts et leur environnement a pris le dessus. Seule la petite Anni se sent encore chez elle dans cet espace qui se désintègre physiquement et mentalement. À la sordide machinerie de la vie quotidienne, elle oppose un univers fantasmagorique : l’imagination comme stratégie de survie… Avec cet objet théâtral hors normes, Vandalem inscrit sans conteste son nom parmi ceux des jeunes metteurs en scène belges francophones à la conquête de grands plateaux.

- - - VIDEO- - -

(c) Phile Deprez

(c) Phile Deprez

(c) Phile Deprez

(c)Phile Deprez

(c) Phile Deprez

(c) Phile Deprez

(c) Phile Deprez

(c) Phile Deprez

(c) Phile Deprez

(c) Phile Deprez

(c) Phile Deprez