Bleu Bleu Installation

installation

Festival Le Printemps de septembre, galerie Lieu-Commun, Toulouse, Spetembre 2016

Dans le cadre du festival du Printemps de Septembre à Toulouse du 24 septembre au 24 octobre, Lieu-Commun a invité le public à expérimenter la version exposée de la pièce de théâtre de Stéphane Arcas : Bleu Bleu. Cette « comédie grunge » retrace la vie fantasmée de 3 étudiants des beaux-arts de Toulouse dans les années 90 qui, en plus de digresser sur leurs prochaines œuvres, se lancent dans le trafic de drogue pour en financer la production. Bleu Bleu est une comédie qui mêle humour et portraits, ceux d’une jeunesse perdue entre la chute du mur de Berlin et l’effondrement des tours du WTC. Par le biais d’une apparente désinvolture, le sous-texte s’extirpe de l’impasse suscitée par le discours sur « la Mort de l’Histoire » si cher aux années 90. Il nous livre un discours sur l’énergie créatrice de cette jeunesse qui a traversé, malgré tout, ce marasme avec une évidente « fureur de vivre ».

Un des principaux enjeux, à la fois de la pièce et de l’exposition, s’articule autour des notions de « génération ». Car Bleu Bleu c’est d’une part, une histoire de la Génération X, la génération sacrifiée, la génération SIDA, la génération perdue... Mais c’est aussi une mise en abyme, un brassage de générations dans le sens propre au monde de l’édition, en art, en imprimerie, en vidéo ou en informatique, où une Génération est une étape de la reproduction d’une œuvre. Dès lors chaque étape pose le problème de la définition.