Barakstad
Scénographie

mise en scène : Guy Dermul
Création : K.V.S Bruxelles, janvier 2011

Dans Barakstad l’acteur-auteur Guy Dermul, accompagné de Nico Sturm et David Dermez, croise des textes de l’écrivain culte anversois JMH Berckmans avec un pamphlet cinglant de Patrick Declerck, spécialiste français des sans abris. Celui-ci sait de quoi il parle: en tant que psychanalyste et anthropologue, il a travaillé durant des années avec des sans abris, lui-même est allé quelque temps vivre dans la rue. JMH Berckmans est aussi un expert d’expérience. «Ce pauvre pou» selon ses propres termes, a écrit avec beaucoup d’auto-dérision ses cuisantes vicissitudes de solitaire à la bordure défavorisée de notre société. À côté des figures de Berckmans et Declerck intervient un troisième personnage, inspiré par la pensée de Theodore Dalrymple. «Notre Etat-providence a subventionné la mort du sous-prolétariat», c’est ce que pense ce psychiatre britannique, qui est aussi une source d’inspiration pour les programmes socio-économiques des trois D: Dewinter-Dedecker-De Wever. Rage et accusation, réflexion et poésie trouvent leur contrepartie dans la musique du batteur Han Bennink et d’un quatuor à cordes de la compositrice Kaat De Windt qui est exécuté par Ictus Quator à Cordes.

(c) Herman Sorgeloos

(c) Herman Sorgeloos

(c) Herman Sorgeloos

(c) Herman Sorgeloos